retour sommaire hobby nacra 5.8 suite

 

Flyer Australia

Voilà le bateau tel que je l'ai acheté, en octobre 2013.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Janvier 2014, un empannage mal négocié me fit faire un plongeon dans la voile (bordure =192cm) :

 

 

Elle est cuite et fatiguée... la réparer n'est pas utile. Il me reste à trouver une voile d'occase, mais l'exercice ne semble pas aussi simple que cela. Il faut trouver une voile qui se marie avec le mat. Il faut donc connaître les propriétés de flexion de ce mat. Plusieurs méthodes sont utilisées. Voici la première, mat nu :

je pose le mat sur 2 tréteaux
un au pieds de mat, l'autre au capelage
un cordeau entre hook et pied de mat, tangent à la ralingue.
je pends 20 kg au hook après avoir lester le pied de mat
je mesure la flèche en 7 points après avoir divisé le mat en 8 parties égales : flexion longitudinale
je laisse le mat se couché sur son coté
je refais 7 mesures de flexion latérale
et tout cela câbles de losange détendus

le tout en image :

 

 

 

 

 

 

j'ai essayé une variante, avec les 20 kg pendus aux barres de flêche, en longitudinale : l'expérience est moins demonstrative car la flexion est trop faible. Je soumet tout de même les résultats en mm :

 

longitudinal
lateral
barre de flêche
1 tête de mat
20
65
0
2
35
115
5
3
46
140
7
4
47
140
11
5
38
125
13
6
26
90
10
7
12
45
4

 

Une autre methode est proposée par le fabricant de voile Landenberger. Tout est expliqué ici, en allemand:

http://www.landenberger-sailing.com/landenberger/tips_tuning/mastbiegeanleitung.html

ou en anglais :

http://www.landenberger-sailing.com/en/dms/landenberger/trim_runing/files/A_Class_Data_small.pdf

Il me faut trouvé un peut de cable et un tensiomentre... donc, à suivre......

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

j'ai enfin trouvé un tensiométre, 2 voiles, et un peu de temps....

Je mesure le rond de guindant des 2 voiles :

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mesure de la flexion du mât, selon le protocole "Landy" en lien ci dessus.

Le bateau est couché, mise en place du cable sur le hoock, et mise en tension avec le palan sur la baume (ne pas oublier de bloquer la rotation de mât) :

 

 

 

Mise en place du tensiometre

 

 

Les résultats :

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Se pose aussi la question de l'influence de la tension du gréement sur la quéte.

Afin de comprendre un peu mieux ce qu'il se passe, j'ai effectué les mesures suivantes :

j'ai accroché au hoock le bout d'un décamètre qui descend suivant la chute de la voile pour passer contre la poutre arrière : si le mat avance, la longueur augmente.

j'ai posé un mètre sur le flotteur, avec le 0 sur le tableau arrière, afin de pouvoir donner une valeur à la mesure que l'on fait couramment à l'aide d'un trapèze, en référence à la cadène avant :

 

 

 

On constate que si l'on tire sur les pantoires pour augmenter la tension dans le gréement, le haut du mat avance.

Il n'y a pas redondance dans les différents réglages quand on change de trou sur les ridoirs des haubans.